La perception des besoins de l’enfant a évolué avec les époques. À chaque époque correspond pourtant ce qu’il y a lieu d’appeler “danger” pour un enfant. Si le code pénal prévoit aujourd’hui une sanction pour quiconque n’aurait pas signalé un enfant en danger, reste-t-il encore à repérer ce danger en signalement, les idées reçues, les mouvements de banalisation ou de dramatisation.

Repérer et comprendre ce qui met un enfant en danger n’est pas simple mais demeure impérieux pour lui apporter l’aide nécessaire.